Blog-note de jef safi

’p i c t o s o p h e r

avec . . jef safi
de l’ultime . . au pénultième

Contribution du 28 11 2o14
sur le blog Mediapart "de l’entre . . à l’autre" et dans "La galerie des mediap’artistes" . .

vendredi 12 décembre 2014



Gilles Deleuze - L’abécédaire - B comme . . brûler.

<< Ah oui j’ai beaucoup brûlé ça . . beaucoup brûlé . . j’ai arrêté. Qu’est-ce que c’était ? C’est pas difficile [...] Brûler c’est affaire de quantité. [...] La combustion . . c’est affaire de quantité. Ça veut dire quoi ?

On se moque beaucoup des drogués, ou des combustiliques, parce qu’ils ne cessent pas de dire "Oh vous savez moi je maîtrise, j’arrête de brûler quand je veux." On se moque d’eux mais c’est parce qu’on ne comprend pas ce qu’ils veulent dire. [...] Tous les gens qui brûlent comprennent ça. Quand on brûle, ce à quoi on veut arriver c’est . . au dernier combustible.

Brûler c’est, à la lettre, tout faire pour accéder au dernier combustible. [...] Est-ce que c’est la limite ? . . C’est compliqué.

En d’autres termes, un combustilique c’est quelqu’un "qui ne cesse pas d’arrêter de brûler". Je veux dire . . "il ne cesse pas d’en être au dernier combustible". Alors qu’est-ce que ça veut dire ça ? C’est un peu comme la formule de Péguy, qui est tellement belle, à propos des nymphéas de Manet . . et bien, "le premier combustible il répète le dernier." C’est le dernier qui compte.

Qu’est-ce que ça veut dire le dernier combustible pour un combustilique ? [...] C’est pas le premier, le second, le troisième qui l’intéresse.

C’est malin, c’est rusé un combustilique. [...] Il évalue. Il y a une évaluation. Il évalue ce qu’il peut tenir . . sans s’écrouler. [...]

Il évalue donc le dernier combustible, et puis tous les autres ça va être sa manière de passer, d’atteindre ce dernier combustible. Et le dernier ça veut dire quoi ? Ça veut dire, il ne peut pas supporter d’en brûler plus, ce jour-là. C’est le dernier qui lui permettra de recommencer le lendemain.

Parce que [...] s’il dépasse le dernier dans son pouvoir, pour arriver au dernier qui excède son pouvoir, il s’écroule.

A ce moment-là il est foutu. [...] Il faut qu’il change d’habitude. Il faut qu’il change d’agencement.

Si bien que quand il dit "le dernier", ce n’est pas le dernier, c’est l’avant-dernier. Il est à la recherche de l’avant-dernier. Il y a un mot merveilleux pour dire l’avant-dernier, je crois, c’est pénultième.

Il ne cherche pas le dernier, il cherche le pénultième. [...] >>